Raccourcir le tour d'Espagne est une aberration

Raccourcir le tour d'Espagne est une aberration

Les déclarations de David Lappartient sur une éventuelle réforme de la durée du Giro et de la Vuelta ne sont pas passées inaperçues en Espagne... Pour rappel, le président de l'UCI a déclaré au quotidien italien La Stampa que le format du Giro et de la Vuelta pourrait être réduit à 17 jours, en précisant qu'une telle décision serait prise conjointement avec les organisateurs.

Cette hypothèse n'est pas vraiment au goût de Javier Guillen, le directeur de la Vuelta. Il a expliqué à l'agence de presse espagnole EFE que " ce serait une erreur de réduire des jours de course. Cela réduirait le niveau de visibilité médiatique et réduirait la possibilité d'augmenter le soutien des sponsors et des marques qui soutiennent ce sport".

Un point de vue partagé par le président de la Fédération espagnole, José Luis López Cerrón:"Ni la Vuelta ni le Giro ne doivent être dévalorisés car ils sont des monuments de ce sport et ils doivent être défendus. Je pense qu'il ne faut pas toucher aux trois Grands Tours en ce qui concerne le nombre de jours de compétition. ASO, en tant qu'organisateur du Tour et de la Vuelta, et RCS, organisateur du Giro, devront décider".

Luis Angel Maté a tweeté pour exprimer sa désapprobation:"Raccourcir la Vuelta ou le Giro d'Italia est une aberration", explique le coureur de l'équipe Cofidis.

Les partisans d'une telle réforme devront évidemment se lancer dans une opération majeure de déminage s'ils veulent convaincre la communauté cycliste....

 

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire