Home-trainer, compagnon hivernal

Home-trainer, compagnon hivernal

Vous l'avez certainement remarqué, la fin décembre et le début janvier sont particulièrement difficiles en termes de conditions météorologiques. Il n' y a rien de tel pour décourager les courageux cyclistes que nous sommes, car même si la motivation est là, il est difficile de sortir le vélo sous la neige, ou quand il fait -5°, même en plein milieu de la journée.

Le vélo dans le salon

Heureusement, il est toujours possible de s'entraîner grâce au home-trainer. En fait, le home-trainer vous permet simplement de vous entraîner à l'intérieur de votre appartement ou de votre maison, au sec, et surtout avec votre propre vélo. C'est ce qui fait son succès.
Il est en effet beaucoup plus intéressant pour le cycliste expérimenté de s'entraîner sur son vélo de route habituel. Comparé à un vélo traditionnel, le home-trainer vous permet de maintenir votre position et d'optimiser votre fréquence de pédalage.

La puissance plutôt que les battements de cœur


L'affichage des watts sur le home-trainer est un avantage considérable pour un entraînement personnalisé. Comme nous le savons, la mesure de la fréquence cardiaque est souvent très précise, mais sujette à de nombreux dangers: la forme, la digestion ou le mental sont autant d'éléments pouvant affecter votre rythme cardiaque.

Au contraire, la mesure de  la puissance développé est complètement neutre. Cette mesure est donc particulièrement intéressante sur le home trainer, où les conditions d'entraînement sont particulières. Souvent pratiqué dans le garage ou le salon, vous souffrez de la chaleur et du fait que le vélo reste complètement immobilisé.


Quel genre d'entraînement?

 Si pour certains, le home-trainer est d'abord et avant tout un moyen de tourner les jambes quand le temps est capricieux, c'est pour moi un outil dédié à un entraînement de qualité.
Je l'utilise principalement en hiver, une période pendant laquelle le home-trainer me permet de travailler sur la force, la vitesse et le rythme, pour ne pas connaître le fameux effet "diesel".

Pendant la saison, même en été, je continue d'utiliser le home-trainer pour des séances très spécifiques et rythmées, ce qui est difficile à réaliser sur la route.

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire